EXTRAIT KBIS sur Internet
Site indépendant des administrations

Les étapes clés à la création d’entreprise

La création d’entreprise est composée de plusieurs étapes clés que nous allons décrire dans cet article. Il ne faudra en négliger aucune, sous peine de voir son projet tomber à l’eau faute de n’avoir anticipé tous les besoins de son entreprise.

Si vous souhaitez entreprendre en France, il faudra solliciter différents acteurs de l’entreprise, réaliser différentes tâches et fournir des documents spécifiques à des organisations spécialisées. Dans ce guide pratique, nous allons évoquer chaque étape clé de la création d'entreprise afin que vous soyez bien informé sur le sujet.

Créer son entreprise : les étapes clés à ne pas oublier

Créer une entreprise, c’est pouvoir répondre à toute une série de questions importantes :

  • pourquoi créer une entreprise ?
  • quel est l’apport du service ou du bien que je veux créer ?
  • quel est le marché dans lequel je vais lancer mon entreprise ?
  • Comment vais-je financer mon projet ?

Ceci est bien sûr une liste non-exhaustive des différentes questions qu’un créateur d’entreprise devra se poser et surtout auxquelles il devra répondre.

Chaque idée de création d’entreprise possède ses particularités, c’est pourquoi il n’existe pas de guide à proprement parlé. Cependant, il existe quelques directives communes à tous les types de création de société ou d'entreprise que nous allons parcourir maintenant.

Première étape : trouver une idée de création d’entreprise innovante

Certains se lèvent un matin avec une idée révolutionnaire en tête, d’autres doivent chercher un peu plus longtemps ! La première étape clé à la création d’entreprise est de trouver une idée de business. Pour ce faire, nous vous conseillons de vous concentrer sur vos hobbies, vos goûts, vos envies et ce qui vous fait vibrer au quotidien. En faisant cela, vous serez à-même de trouver une idée innovante, et pour laquelle vous aurez envie de tout donner, voire de réaliser une reconversion professionnelle. Posez également des questions à votre entourage : vos proches peuvent être la clé de votre projet entrepreneurial. Écoutez ce qu’ils disent de vous, ce dont ils ont besoin, etc. Profitez également des conseils délivrés par les services d’accompagnement à la création.

Faire preuve de curiosité dans la vie de tous les jours, s’intéresser aux autres pays et cultures, participer à des conférences sur des sujets divers peut également provoquer le déclic et vous aider à réveiller cette idée qui sommeille en vous.

Si le futur chef d’entreprise ne trouve pas une idée assez intéressante, il est également possible de reprendre une entreprise. La reprise d’entreprise possède différents avantages, ses démarches administratives sont simplifiées et il n’est nul besoin de choisir un statut juridique.

Créer une entreprise passe par le business plan et l’étude de marché

L’étude de marché est un travail d’exploration marketing qui vous permet de comprendre le marché dans lequel vous envisagez de vous lancer et d’analyser ses différentes composantes (concurrence, public cible, etc.). Elle permet de mesurer la faisabilité de votre projet et de déterminer s’il correspond, ou non, à un besoin des consommateurs.

Derrière le terme un peu barbare de business plan se cache un outil informatif dont le but principal est de convaincre des personnes ou institutions d’investir dans votre projet de création d’entreprise. Celui-ci doit être bien rédigé et répondre à différentes questions essentielles, il doit expliquer le service ou le bien, décrire votre équipe (fonction des membres, qualités, caractéristiques), définir le client et la stratégie marketing, etc. Les chiffres auront aussi leur place : quel est le fond de roulement prévisionnel, les prévisions de vente, de dépenses et les bénéfices.

Il est primordial de démontrer que votre projet est rentable, mais surtout viable sur le long terme.  

Financer son projet de création d’entreprise

La recherche de financement d’une entreprise est une étape non-négligeable, voire essentielle, à votre création d’entreprise. Sans argent et fonds propres, il est difficile de s'imposer dans le monde de l'entrepreneuriat (même si certains y arrivent très bien !). Heureusement pour les entrepreneurs, il existe différents moyens de financement, proposés par des organismes publics et privés, qui les aident à mettre sur pied leur projet entrepreneurial.

Pour obtenir un prêt bancaire, il est généralement demandé de justifier de fonds propres. Plus le montant de votre emprunt bancaire sera élevé, plus le montant des fonds propres à acquérir sera grand. C’est pourquoi il existe différentes méthodes pour augmenter votre capital :

  • la love money : emprunter de l’argent à vos amis, votre famille et vos proches. Cela rassurera votre banquier et montrera que votre entourage croit en votre projet ;
  • les concours organisés pour les créateurs d’entreprise ;
  • les aides distribuées par l’État (ACCRE initialement créée pour les demandeurs d’emploi mais peut être demandée à présent par tout porteur de projet sous certaines conditions, ARCE, etc.) ;
  • les prêts d’honneur à faire auprès d’organismes extra-bancaires comme le Réseau Entreprendre et France Initiative ;
  • Les microcrédits comme l’ADIE pour pallier au crédit bancaire.

Renseignez-vous sur les aides au financement dont vous avez droit, vous pouvez être surpris ! En effet, entreprendre en France est de plus en plus valorisé, c’est pourquoi l’État et d’autres organismes privés mettent en place ces différentes aides (qui peuvent aussi se traduire sous la forme d’exonération d’impôts).

Les formalités administratives pour créer votre entreprise

C’est généralement l’étape clé de création d’entreprise que les entrepreneurs aiment le moins, car elle consiste à réaliser différentes demandes et à prendre contact avec différents interlocuteurs administratifs. Pourtant, cette étape à la création d’entreprise est plus simple que ce qu’il n’y paraît.

Pour créer une entreprise, il vous faut prendre contact avec le Centre de Formalités des Entreprises compétent selon votre activité professionnelle. Les entreprises commerciales ont, par exemple, la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) comme CFE. Les artisans quant à eux sont pris en charge par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA).

Le Centre de Formalités des Entreprises vous aidera dans vos démarches administratives pour la création d’entreprise, la modification de cette dernière et sa fin de vie le moment venu. En tant qu’interlocuteur unique, il se charge également de communiquer vos informations aux différents organismes concernés comme l’Urssaf, le greffe du tribunal de commerce, l’Insee ou encore les organismes sociaux.

Parmi les premiers documents que vous recevrez suite à l’acceptation de votre dossier de constitution se trouvent vos numéros d’identification (Siren, Siret et APE).

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous proposer des services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus.